×

Erreur

[SIGPLUS_EXCEPTION_SOURCE] La source d'image est censée être une URL complète ou un chemin d'accès relatif au dossier de base d'images spécifié dans le back-end, mais images/documents/plantes/diaporama n'est ni une URL ni un chemin relatif à un fichier ou dossier existant.

Fleur de bourracheBorago officinalis

Borraginacée

Moyen-Orient

Son histoire

Originaire du Moyen-Orient, elle s’est propagée dans toute l’Europe par l’intermédiaire de l’Espagne musulmane. Son nom viendrait de l’arabe abu rach qui signifie « père de la sueur », une de ses propriétés reconnue, ou du latin burra qui signifie « bure », nom qui désignait autrefois une étoffe grossière (bure des moines). Au Moyen-âge, elle est tout d’abord cultivée dans les potagers comme herbe à cuire (potherbe) et on la mange à la façon de nos épinards actuels. Sa culture se répand ensuite pour ses vertus médicinales. La fleur est l’une des trois fleurs cordiales reconnues par les Anciens. Les feuilles fraîches écrasées avec celles du cresson et du pissenlit constituent le « jus d’herbe dépuratif » vendu autrefois par les herboristes et les apothicaires.

Ses usages

Médicinal

Elle est adoucissante, émolliente, rafraîchissante, dépurative, laxative, sudorifique, diurétique. On la recommande en infusion pour dégager les bronches, ou lutter contre grippes, rhumes, fièvres, bronchites. Les feuilles écrasées en pâte peuvent être utilisées en cataplasme sur les enflures et contusions. La plante se récolte entière à l’époque de floraison (mai à septembre) pour la consommer fraîche car ses vertus sont moindres quand elle est séchée.

L’huile extraite de ses graines est d’une richesse exceptionnelle en certains acides gras essentiels indispensables à notre bonne santé. En usage externe, elle est renommée pour ses vertus régénérantes et antirides et pour soigner dermatites et acné. On la trouve dans de nombreux produits de beauté. En usage interne, outre son apport en acides gras essentiels, elle est utile dans la prévention de l’athérosclérose, des maladies cardiaques et des lésions cérébrales.

Alimentation

Elle est riche en vitamine C. Les jeunes feuilles peuvent être consommées crues, finement coupées, pour agrémenter les salades, ou cuites comme des épinards. Elles ont une saveur légèrement iodée, entre l’huitre et le concombre. Les fleurs décorent salades et desserts. Elles peuvent être confites dans du sucre, ou congelées dans les glaçons pour agrémenter les boissons d’été. Cependant, du fait de la présence d’un alcaloïde, sa consommation doit rester ponctuelle.

Écologie

Elle fait le bonheur des abeilles, qui la butineront de mai à septembre.

La plante

La bourrache est une plante annuelle de la famille des borraginacées. Elle possède de grandes feuilles ovales épaisses, fortement poilues dessus et dessous et des petites fleurs en clochette bleu azur passant au rose, à cinq pétales étoilés, produisant une grande quantité de nectar. Au centre des fleurs, on distingue facilement un cône d’anthères violet noirâtre. La tige épaisse se termine en cyme lâche.

Sa culture

Fréquente sur les friches et les décombres, on la rencontre un peu partout en Europe jusqu’à 1800 m. Elle prospère au soleil en terrain quelconque. Elle favorise la croissance et le goût des fraises. Ses grosses graines sont faciles à semer. Si elle se plait, un seul semis suffira pour la voir réapparaître, années après années, dans les endroits les plus inattendus du jardin.

Suivez-nous sur Facebook