×

Erreur

[SIGPLUS_EXCEPTION_SOURCE] La source d'image est censée être une URL complète ou un chemin d'accès relatif au dossier de base d'images spécifié dans le back-end, mais images/documents/plantes/diaporama n'est ni une URL ni un chemin relatif à un fichier ou dossier existant.

Guimauve
Althaea officinalis

Malvacée

Asie

Son histoire

La guimauve serait originaire des steppes asiatiques et aurait été importée d’Asie au début de l’ère chrétienne. Elle est aujourd’hui répandue dans toute l’Europe. Elle a été utilisée depuis l’Antiquité comme plante médicinale. Althaea dérive du grec signifiant « soigner ». Très tôt, elle a occupé une place de marque dans les jardins médicinaux. Très commune dans les régions marécageuses d’Europe et d’Asie, elle a acquis ses lettres de noblesse grâce à Charlemagne qui en a imposé le premier la culture dans ses jardins royaux par une ordonnance : le « Capitulaire de Villis ».

Au Moyen-âge, époque où on utilisait l’épreuve du fer rouge comme jugement de Dieu, certains tricheurs confectionnaient, pour adoucir les brûlures, un onguent à base de sève de guimauve, de graines de plantain et de blanc d’œuf. On racontait aussi que l’on pouvait éloigner les serpents en s’enduisant le corps de graines de guimauve écrasées et mêlées à de l’huile ! Elle était également consommée en potage.

Ses usages

Médicinal

Utilisée depuis l’Antiquité comme plante médicinale, elle est connue pour être émolliente, adoucissante et pectorale, riche en vitamine C. Pour aider les bébés à supporter la percée de leurs dents de lait, on leur donnait de la racine de guimauve à mastiquer. La décoction de racines calme l’inflammations des muqueuses, bronchite, trachéite, laryngite, cystite… En inhalation elle permet de lutter contre la sinusite. L’infusion de feuilles s’utilise en lotion adoucissante pour les yeux.

Alimentation

Les racines séchées de guimauve officinale (Althaea officinalis) et de pimprenelle (Sanguisorba) étaient autrefois utilisées par les fabricants de bonbons pour leurs propriétés adoucissantes et expectorantes. Ces extraits de plantes sont aujourd’hui malheureusement remplacés par de la gélatine. Voir dans le numéro 35 du Raisonneur la recette de la pâte de guimauve.

La plante

La guimauve officinale est une belle plante vivace pouvant atteindre 1,50 mètre de haut. Sa forte tige porte des feuilles vert clair, larges et pétiolées, duveteuses, très douces au toucher. Les fleurs sont blanches à centre rosé, composées de cinq grands pétales en forme de cœur.

Sa culture

La guimauve s’implante sur toutes les terres humides et ensoleillées, le bord des fossés et des ruisseaux, les lisières des haies et des prairies, en terrain profond et riche.

À la fin de l’automne ou au début du printemps, tailler à ras les tiges sèches.

On la multiplie par boutures de racines fraîches portant un bourgeon, ou par semis de graines au printemps.

Les racines se récoltent et se font sécher à l’automne. Pour récupérer cette dernière, déterrer la plante au mois de novembre, couper un morceau d’une des nombreuses racines et replanter le reste. Gratter la racine et rincer sous l’eau. Laisser sécher quelques heures, elle est prête à l’emploi et se conservera plusieurs mois.

Suivez-nous sur Facebook